Accueil du site > Nos actions > Mécanisme européen de stabilité : le vote des députées de Tarn et (...)

Mécanisme européen de stabilité : le vote des députées de Tarn et Garonne

vendredi 24 février 2012, par Michelle Bonafous

L’adoption du Mécanisme Européen de Stabilité représente un recul désastreux de la démocratie et de notre souveraineté.
- d’abord dans sa forme : comme pour le traité européen où nos propres élus ont balayé d’un félon revers de vote la décision du peuple prise par référendum, on ne daigne même pas aujourd’hui consulter le peuple pour des changements de gouvernance SANS PRÉCÉDENT.
- ensuite dans son contenu : car ce texte confie une autorité totale, incontestable à une instance non élue que l’on rend inattaquable par son immunité. C’est un véritable coup d’État contre la démocratie, dont les élus qui n’ont pas voté contre, devront répondre un jour ou l’autre, et sans doute plus tôt qu’ils ne pensent.

A NOTER QU’À MA CONNAISSANCE, AUCUNE DES DEUX DÉPUTÉES DU TARN-ET-GARONNE N’A POUR L’INSTANT DAIGNÉ RÉPONDRE AUX "ADMINISTRÉS" QUI L’AVAIENT INTERPELLÉE : L’AVENIR DE NOTRE PAYS DANS L’EUROPE, ÇA NE REGARDE VRAIMENT PLUS LE PEUPLE

Sur les 2 députées du Tarn-et-Garonne, résultats du vote sur le MES hier à l’Assemblée Nationale :

- Brigitte Barèges (UMP) : a voté OUI (0/20)
- Sylvia Pinel (PR) : s’est abstenue. Elle s’est rangée à la discipline de parti (02/20)

L’assemblée nationale n’a pas seulement adopté l’autorisation de ratification du MES hier soir, elle a également adopté la modification de l’article 136 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne, qui faisait partie du "lot scélérat" de la proposition de loi. Autrement dit la majorité des députés ont accepté une modification du traité de Rome déjà modifié notamment par le traité de Lisbonne. En clair ... il fallait que la France (d’en haut) accepte une modification de feu le TCE pour que le MES puisse être mis en oeuvre, c’est chose faite. Non seulement le vote du peuple n’a pas été respecté en 2008, à Versailles par le congrès, mais ce traité est maintenant modifié à souhait sans que le peuple n’en soit informé ! Je vous rassure ... les modifications opérées ne vont pas vers une amélioration de ce traité déjà largement mortifère pour les populations !

Sur les 2 députées du Tarn-et-Garonne, résultats du vote sur la modification de l’article 136 du traité sur le fonctionnement de l’UE :

- Sylvia PINEL (PR) : s’est rangée à la discipline de parti : elle s’est abstenue (02/20)
- Brigitte BARÈGES (UMP) : a voté OUI (0/20)

Pierre GUERIN

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0